top of page

Erlendis : Étrangers parmi les scaldes

Après un long voyage dans les terres de Scandinavie, les quatre bardes belges du groupe Erlendis viennent, le 26 août 2023, au Centre Culturel de Dinant, pour vous emmener avec eux au travers des histoires et chants qu’ils ont ramené du nord. Ils ont accepté de donner une interview à Move-In.

Qui sont-ils ? Signifiant « étranger » ou « à l‘étranger » en islandais, Erlendis est un groupe de musique folk, composé de quatre artistes. Tous sont belges, donc étrangers en terre scandinave. Ils sont défenseurs de l’idée que les musiques nordiques, et traditionnelles en général, sont trop souvent considérées - à tort - comme dépassées. Leur volonté est de prouver que ces musiques peuvent être embrassées et portées par les jeunes générations. On a assisté à des revivals dans la pop culture : séries tv, anime, fêtes médiévales, reconstitutions, ...

Du Lore dans le Folk

Lors des concerts, chacun joue un personnage, avec son propre nom et sa propre histoire. Ils se voient comme des bardes qui auraient voyagé en Scandinavie, en ramenant avec eux les légendes, chants et histoires du nord. Les thèmes abordés sont parfois sombres, mais le groupe se veut tout public et n’a pas de volonté de cacher la dure réalité du monde aux enfants. Ils conjuguent l’ancien et le moderne, dans une musique qui plaira à tout un chacun.


Ils ont accepté de répondre à nos questions - Interview -


Qui êtes-vous ?

Le groupe est composé de quatre diplômés en musique. Chacun chante et maîtrise plusieurs instruments. On est multi-casquettes et on préfère ne pas se limiter à nos rôles « types ». On a un lore (histoire d’un univers), et chaque membre a un nom et une « origin story » perso :

· Thibaut/Sire L’Artichaut (Accordéon) : capitaine du navire qui cherchait un équipage

· Luna/Dame la Limougère (Chant) : nymphe aquatique qui va guider le capitaine

· Julien/Messire Le Petit Lac (Guitare) : ombre taciturne au passé sombre, connu uniquement du capitaine

· Émile/Vagabond Fessquiveu (Percussions) : grand voyageur qui ne tient pas en place


Comment vous est venue l’idée de réaliser le clip de Bromsen och Flugan dans les Grottes de Han ?

C’est une opportunité qu’on a eue grâce aux Jeunesses Musicales Wallonie-Bruxelles, dont l’objectif premier est de promouvoir la culture dans les écoles Wallonnes. Ils offrent aussi une interview filmée et un clip promotionnel aux groupes affiliés, en fournissant le matériel et l’équipe technique. Ça collait bien avec le thème nordique, la nature, sa beauté et sa dureté aussi. L’acoustique du lieu était formidable. Ça a été un super succès, qui rendait très bien et on a obtenu un tout très cohérent.

D’ailleurs, d’où viennent les titres de vos morceaux ?

Ce sont, tout simplement des fables ! Étant donné que nous chantons en suédois, finnois, danois ou norvégien, les spectateurs ne comprennent majoritairement pas ce qu’on chante. Les concerts fonctionnent donc sur le principe suivant : chaque chanson est précédée d’un interlude d’explication prosaïque, à la manière de vrais bardes !

Quel est donc le sens de Bromsen och Flugan ?

Bromsen och Flugan est une fable suédoise et signifie Le Taon et la Mouche. Le Taon y est pauvre et la Mouche est riche. Le message véhiculé est que - même si les gens riches sont au-dessus des pauvres - ça ne veut pas dire qu’il faut se laisser faire.


Galgasång ?

Galgasång signifie Chanson de Potence en suédois. C’est notre premier titre, mais c’est un cover du groupe finlandais Finntroll. On ne la joue plus car elle n’entre pas vraiment dans le projet.

Elle est très sombre, car elle décrit les derniers mots d’un condamné à mort qui va vers la potence et qui revient sur sa vie et comment il en est arrivé là.

Sven i Rosengård ?

Sven i Rosengård est l’une de nos préférées ! En danois c’est Sven du Jardin de Rose et la chanson raconte l’histoire de Sven, qui revient d’un voyage et sa mère lui demande où il était parti. Toute la chanson est un échange de questions et réponses entre Sven et sa mère. Elle creuse car les réponses de son fils sont hésitantes et remarque que Sven a du sang sur son épée. Il a tué son frère et il est venu dire adieu à sa mère avant de partir en exil. Elle lui demande quand elle le reverra… Il répond métaphoriquement que ça n’arrivera jamais (quand les corbeaux seront blancs et les signes noirs).

Est-ce que vous donnez une mélodie à des chansons existantes ou vous les créez ?

Comme dit plus haut, la plupart sont des fables, mais le groupe commence à s’en détacher. Le concept était de prendre le texte et soit utiliser un air existant, soit en recréer un et réaliser l’entièreté de la composition pour obtenir le morceau final. On se dirige vers de la composition totale, sur base de textes scandinaves.

Combien d’instruments utilisez-vous en tout ?

Chaque membre du groupe a des cordes différentes à son arc et maîtrise plusieurs instruments et techniques. On peut citer la voix évidemment, l’accordéon, la guitare et la batterie comme instruments centraux mais ils ne sont ni irremplaçables ni absolus. Des instruments classiques tels que le tambour, le tambourin ou la flûte rencontrent des instruments plus rares comme le tambour chamanique (utilisé en tout début de concert), l’ocarina ou le cajón. En plus de la multiplicité des instruments du répertoire du groupe, ses membres connaissent également des techniques pour tirer de nouveaux sons de ces instruments, afin de créer des mélodies complexes et envoûtantes !


Vos projets dans le futur ?

On est en plein boom actuellement ! On a pu effectuer une résidence de quatre jours pour composer totalement des morceaux. La construction de notre site avance et on a un event press kit (EPK) qu’on envoie aux salles qui voudraient nous programmer. La nature de nos concerts est aussi amenée à évoluer. Pour l’instant, on chante à quatre avec une bande son en fond pour clôturer nos concerts. On aimerait continuer d’implémenter cette électronique (au sens technique et non le genre musical), pour aller vers un vrai show avec bandes sons, jeux de lumières, fumée,...


Un message pour nos lecteurs et vos fans ?

Donnez une chance à la musique nordique, elle ne vous veut que du bien !


Pour rester dans l'ambiance Folk, c'est par ICI.

.

16 vues0 commentaire

Comments


bottom of page